Qui sommes-nous

Île y a définit son objet comme étant la préservation, partage et valorisation du patrimoine et de l’héritage culturels et immatériels.

Notre vision se base sur le principe que la mémoire collective a le potentiel d’inspirer des actions où l’innovation ne représente pas une rupture avec les traditions et le passé : elle se fait par la compréhension des caractéristiques de chaque territoire et elle inclut toutes les générations.

La mise en lumière des héritages culturels, et notamment à travers une politique de démocratisation de l’accès à la culture, qui est la nôtre, promeut un modèle de société dont la diversité et mixité culturelles sont des richesses collectives reconnues par ses membres. Elle permet, non seulement que chaque citoyen puisse devenir porte-parole de sa propre histoire et identité, mais elle ouvre des portes pour le dialogue interculturel.

C’est pourquoi la médiation socioculturelle est le pilier de nos interventions. Elle relève d’une dynamique de mise en relation basée sur la communication et le partage entre acteurs, qu’ils soient les bénéficiaires, les organisations privées ou publiques.

Quand les parties, des personnes ou des collectivités, sont capables de se respecter, de reconnaissance réciproque, un compromis est passible d’être achevé afin de continuer à vivre ensemble, épanouies, dans la même société.

Île y a participe donc à une dynamique de l’Economie Sociale et Solidaire au sein de l’Archipel Guadeloupéen et pour ce faire, nous nous appuyons sur cinq principes forts :

– L’innovation sociale

– La solidarité

– La communauté

– L’épanouissement personnel et collectif

– Le respect et préservation de l’environnement